24/11/2014

Morceaux choisis - J.M.G. Le Clézio

J.M.G. Le Clézio 

littérature; récit; morceaux choisis; livres

Quand on est devant la mer, tout peut apparaitre, disparaitre, comme sur une pierre qui n'a pas été sculptée. C'est peut-être pour cela, parce que tout est possible, comme sur une planète étrangère, que les hommes viennent vers elle. C'est peut-être parce qu'il n'y a pas de murs, pas de barrières. Parce que c'est le lieu du danger. Alors chaque jour, tandis qu'au dehors, dans les couloirs et les abris des villes, dans les cachettes des montagnes, à la source des fleuves, la vie amoncelle les années et trace ses dessins toujours semblables, ici apparait la nouveauté. Chaque jour nait ici, puis se détruit puis se refait, au rythme du ressac.

J.M.C. Le Clézio, L'inconnu sur la terre (Coll. Imaginaire/Gallimard, 1999)

image: Ondres, Landes / France (ondres-landes.net

00:13 Écrit par Claude Amstutz dans Littérature francophone, Morceaux choisis | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : littérature; récit; morceaux choisis; livres | |  Imprimer |  Facebook | | |

23/11/2014

La citation du jour

Marcel Jouhandeau

1.jpg

La joie est le signe de la générosité, le baromètre du coeur.

Marcel Jouhandeau, Eloge de l'imprudence (Editions Noé, 2006)

00:10 Écrit par Claude Amstutz dans La citation du jour, Littérature francophone | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : citation; livres | |  Imprimer |  Facebook | | |

22/11/2014

La musique sur FB - 2182 J.Brahms

Johannes Brahms

Trio for Clarinet, Violoncello and Piano in A minor, Op 114

 

Karl Leister, Georg Donderer

Christoph Eschenbach


00:07 Écrit par Claude Amstutz dans Johannes Brahms, La musique sur Facebook, Musique classique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : musique classique; facebook | |  Imprimer |  Facebook | | |

21/11/2014

Morceaux choisis - Louis Aragon

Louis Aragon

SR_Guy Cambier.jpg

Sauras-tu jamais ce qui me traverse
Ce qui me bouleverse et qui m’envahit
Sauras-tu jamais ce qui me transperce
Ce que j’ai trahi quand j’ai tressailli
 
Ce que dit ainsi le profond langage
Ce parler muet de sens animaux
Sans bouche et sans yeux miroir sans image
Ce frémir d’aimer qui n’a pas de mots
 
Sauras-tu jamais ce que les doigts pensent
D’une proie entre eux un instant tenue
Sauras-tu jamais ce que leur silence
Un éclair aura connu d’inconnu
 
Donne-moi tes mains que mon cœur s’y forme
S’y taise le monde au moins un moment
Donne-moi tes mains que mon âme y dorme
Que mon âme y dorme éternellement.

Louis Aragon, Le fou d'Elsa (coll. Poésie/Gallimard, 2002)

image: Guy Cambier (s019.radikal.ru)

00:02 Écrit par Claude Amstutz dans Littérature francophone, Louis Aragon, Morceaux choisis | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : littérature; poésie; anthologie; livres | |  Imprimer |  Facebook | | |

20/11/2014

Lire les classiques - Emily Brontë

Emily Brontë

littérature; roman; morceaux choisis; livres

Mes grandes souffrances dans ce monde ont été les souffrances de Heathcliff, je les ai toutes guettées et ressenties dès leur origine. Ma grande raison de vivre c'est lui. Si tout le reste périssait et que lui demeurât, je continuerai d'exister; mais si tout le reste demeurait et que lui fut anéanti, l'univers me deviendrait complètement étranger, je n'aurai plus l'air d'en faire partie. Mon amour pour Heathcliff ressemble aux rochers immuables qui sont en dessous : source de peu de joie apparente, mais nécessaire. Nelly, je suis Heathcliff! Il est toujours, toujours dans mon esprit; non comme un plaisir, pas plus que je ne suis toujours un plaisir pour moi-même, mais comme mon propre être.

Emily Brontë, Les Hauts de Hurlevent (coll. Livre de Poche/LGF, 2007)

image: Laurence Olivier et Merle Oberon / Les Hauts de Hurlevent, William Wyler 1939

06:06 Écrit par Claude Amstutz dans Lire les classiques, Littérature étrangère | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : littérature; roman; morceaux choisis; livres | |  Imprimer |  Facebook | | |

La musique sur FB - 2181 N.W.Gade

Niels Wilhelm Gade

String Octet in F major

II. Andantino Quasi Allegretto

 

L'Archibudelli

Smithsonian Chamber Players


00:07 Écrit par Claude Amstutz dans La musique sur Facebook, Musique classique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : musique classique; facebook | |  Imprimer |  Facebook | | |

19/11/2014

Le poème de la semaine

Jean-Pierre Siméon

Je suis né à Paris de parents français:
mon état civil est net
comme une chemise du dimanche.
 
Mais je suis étranger
plus étranger que l'étranger à mon pays
quand il est dur et froid comme la pierre
et fermé comme une porte
au ciel changeant des visages.
 
Je suis étranger à la beauté
qui ne s'offre qu'à son miroir,
étranger à celui qui sonne le tocsin
pour un courant d'air,
étranger forcément
à la douceur d'un sourire
s'il dit non
 
Etranger vraiment
plus étranger que l'étranger lui-même
au pays qui met son blé et sa lumière
à la cave du coeur.
 
Quelques traces de craie dans le ciel,
Anthologie poétique francophone du XXe siècle

00:03 Écrit par Claude Amstutz dans Littérature francophone, Quelques traces de craie dans le ciel - Anth | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : littérature; poésie | |  Imprimer |  Facebook | | |

18/11/2014

La musique sur FB - 2180 D.Shostakovitch

Dmitri Shostakovitch

Violin Concerto No 1, Op 77 

 

Leonid Kogan

USSR State Symphony Orchestra

Evgeny Svetlanov


06:49 Écrit par Claude Amstutz dans Dmitri Shostakovitch, La musique sur Facebook, Musique classique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : musique classique; facebook | |  Imprimer |  Facebook | | |

Morceaux choisis - Yannis Ritsos

Yannis Ritsos 

littérature; poésie; anthologie; livres

Pendant des années,
il ne se souciait nullement du temps.
Avec des mots,
il remplaçait les pertes, les privations, les refus,
fabricant avec ferveur de petites auréoles
pour les gens simples,
pour les scènes insignifiantes.
 
Une fresque a fini 
par recouvrir peu à peu toute sa maison
- les deux chambres à coucher,
le petit salon de musique,
le grenier du côté ouest
et même la cuisine.
 
La nuit,
avec une lampe à huile,
il fait le tour de sa maison,
il observe, il admire
- voici Pétros, Martha, voici Yiorgos, Télis,
voici le promontoire de Monemvassia,
voici la mer resplendissante
dans le couchant de Samos -
quelle jeunesse, mon Dieu,
et que de siècles! 
 
Mais lui, où se trouve-t-il?
Où est-il?
Il est absent.
Un calme vieillard, triste,
avec sa lampe.

Yannis Ritsos, Le Temps, dans: Tard bien tard dans la nuit (Le Temps des Cerises, 2014)

image: Evgenios Spatharis (neoskosmos.com)

00:02 Écrit par Claude Amstutz dans Littérature étrangère, Morceaux choisis | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : littérature; poésie; anthologie; livres | |  Imprimer |  Facebook | | |

17/11/2014

La citation du jour

Pierre Coran

citations; livres

Il arrose l'orient, le midi, l'occident. Les bras en sémaphore, il arrose le nord. Depuis, maillot mouillé, il s'en va en répétant qu'il est le jardinier de la rose des vents.

Pierre Coran, dans: Jean-Marie Henry et Zaü, Planète Poésie (Rue du Monde, 1997)

image: http://ekladata.com

09:14 Écrit par Claude Amstutz dans La citation du jour, Littérature francophone | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : citations; livres | |  Imprimer |  Facebook | | |