05/12/2012

Le poème de la semaine

Pierre-Albert Jourdan

Que l'innocence demeure
Qu'il lui soit donné de pouvoir se perdre
dans l'inutilité de ce monde.
Qu'elle soit suffisamment forte
pour oublier de le clamer
Que dans son silence où elle éclaire
il n'y ait pas d'obstacle à son silence
Qu'elle soulève ce monde las
et danse dans sa poussière
Que son sourire de fleur soit à jamais
inscrit sur mes lèvres
lorsqu'elles deviendront givre
Qu'elle soit l'innocence à jamais.
 
Que d'autres puissent s'en saisir
qui voudront sauter hors du bourbier
Qu'elle soit ce que de toujours
l'affirme ce dialogue de terre et de ciel
à l'écart des chemins imposés
Qu'elle soit cette folie, suffisamment sourde,
receleuse de source
pour que tant de soifs s'y abreuvent.
 
Amen.
 
 
Quelques traces de craie dans le ciel,
Anthologie poétique francophone du XXe siècle

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.